LGV Rhin Rhône - branche sud
int-trou-int  

L'avancement

La démarche méthodologique

Une approche ouverte

La réflexion engagée par RFF repose sur quatre points forts :

 

  • cerner les besoins régionaux, nationaux et internationaux par une écoute attentive des attentes des partenaires ;
  • valoriser le réseau existant pour une utilisation optimale, tout en veillant à la pérennité des aménagements proposés ;
  • définir les fonctionnalités puis les fuseaux de passage d'une ligne nouvelle, selon les grands principes du cahier des charges, afin de réserver l'avenir ;
  • étudier les possibilités de phasage du projet, afin d'assurer un réalisme pour sa réalisation.

La méthode privilégie une large ouverture du champ des possibles, en évaluant et comparant entre elles les alternatives, afin de réduire progressivement et de manière concertée le panorama. Ce principe permet d'assurer une traçabilité des réflexions et des choix effectués.

En réponse au cahier des charges de l'infrastructure, et suite à la signature de la convention d'études préliminaires, RFF a engagé en 2005 plusieurs investigations qui sont toujours en cours.

Une organisation des études qui permet le dialogue

Ces réflexions portent sur :

 

  • l'amélioration du réseau existant, notamment sur les lignes entre Dijon et Lyon (ligne Paris-Lyon-Marseille (PLM) et ligne Chagny-Montchanin, ligne de la Bresse, du Revermont et de la Dombes).Une étude particulière concerne les possibilités d'amélioration du raccordement entre la ligne PLM et la LGV Sud-Est (Paris- Lyon), à Mâcon ;
  • la recherche des fonctionnalités et des fuseaux de ligne nouvelle entre la LGV Rhin-Rhône Branche Est et Lyon par Bourg-en- Bresse, mais aussi avec un raccordement plus direct sur la LGV Sud-Est à Mâcon.

Une étude portant sur l'évolution du fonctionnement du noeud ferroviaire dijonnais, et sur un éventuel contournement fret de Dijon, complète ce programme. En cours de lancement, elle s'articulera directement avec les précédentes.

Le résultat des études préliminaires sera, pour la ligne nouvelle, la définition d'un fuseau de passage (bande d'études d'une largeur d'environ 1 000 mètres) dans lequel s'inscrira, au cours de la phase suivante d'Avant-Projet Sommaire, le tracé précis du projet.

L'ensemble de ce programme est organisé de manière cohérente par grandes étapes, afin d'enrichir les études par un dialogue avec les acteurs.